Comment bien travailler la posture de votre intervenant

21 November 2018
living-in-the-heart-of-nyc-10-min

Saviez-vous qu'il était préférable que votre intervenant ne soit pas allongé dans son canapé pendant une interview, ou même accroupi pendant un micro-trottoir ? Alors tenez-vous bien face aux connaissances de Robert - commercial chez EasyMovie - quant à la posture idéale d'un intervenant .

Imaginez que vous avez la meilleure caméra du monde : vous êtes au sommet de la tour Eiffel en compagnie d'un intervenant qui arrondit ses fins de mois grâce à ses défilés de mode pour Chanel lorsqu'il ne remporte pas des concours d'éloquence. Et bien votre vidéo d'entreprise ne sera pas parfaite sans que ce dernier adopte physiquement l'attitude "corporate". Si vous ne l'avez pas déjà deviné, nous vous le disons, cette attitude passe notamment par la posture.

Une bonne posture c'est quoi ?

Très honnêtement, ce n'est pas compliqué mais ça reste primordial. Notre cher Robert vous le montre justement très bien. Pour résumer, restez debout vaut mieux qu'être assis. Le flux de parole s'en verra amélioré et surtout vous aurez une présence physique plus concrète. Être assis ne fera que vous rendre plus passif, tandis que vous tenir droit accentuera votre force de proposition tout comme votre dynamisme.

Dans l'éventualité où votre vidéo - aussi courte soit-elle - est le résultat d'un long entretien, il est normal que votre speaker préfère faire votre vidéo en étant assis. Dans ce cas, nous pensons qu'il vaut mieux proposer un tabouret surélevé qui ne permet  pas de s'adosser et n'offre donc pas l'occasion de paraître "trop" à l'aise.

En plus de tout ça, pour que votre interlocuteur cumule les bons points en terme d'attitude physique face à une caméra, nous vous invitons à regarder comment travailler votre tenue au sens le plus propre du terme. Effectivement, votre customer success manager préférée, Anna,  vous fait part de quelques recommandations vestimentaires qui vous aideront à devenir la figure phare des films d'entreprises.

Le langage corporel.

Si vous travaillez en entreprise, nous ne pensons pas trop nous engager sur une route sinueuse en affirmant que vous avez déjà eu l'occasion de passer un ou deux entretiens dans votre vie. C'est dans ce genre de moments - ou bien en regardant Lie to Me - qu'on doit absolument se rappeler que notre corps parle autant par le geste que nos cordes vocales par le son.

Bien entendu il n'y a pas seulement la position des bras qui compte. Croiser ses bras ou non est une première problématique, mais il y en mille autres qui la suivent. Par exemple : doit-on mettre le bras gauche au dessus du droit ? Le droit au dessus du gauche ? Croiser seulement les doigts et laisser les bras parallèles ? etc.

Nous ne sommes pas en train de vous inciter à surveiller le moindre de vos gestes, seulement à conscientiser que votre corps peut raconter une autre histoire que votre discours oral. Ne vous en faites pas, il y a peu de chances pour que votre auditoire analyse la façon dont vous dépliez votre annulaire. Néanmoins, sachez que ces informations passent dans un coin de son cerveau qui le signalera de façon plus ou moins forte à son subconscient. C'est un peu comme une image subliminale dans un film. Personne ne le sait et pourtant tout le monde la voit.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le langage du corps n'hésitez pas à nous poser quelques questions et nous nous ferons un plaisir de vous répondre en vidéo .

 

Le format du mois : le "Guess What"
5 pratiques à mettre en place pour améliorer votre communication interne
Comment faire en sorte que le candidat se projette dans le poste ?

EasyMovie

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat